Notre visite à la Bourse aux fossiles et minéraux …

Ce dimanche, nous voilà partis pour la bourse aux fossiles et minéraux de Hannut. Bonne surprise à l’arrivée : l’entrée est gratuite ! Nous commençons l’exploration, nous attardant aux stands où nous pouvons échanger un peu avec les passionnés que nous rencontrons, et passant notre chemin lorsque nous sommes accueillis par un méfiant « Pas touche, les enfants, si on casse on paye ! ». Mais le plus souvent, les personnes sont plutôt touchées de voir ces enfants intéressés et répondent très volontiers à nos questions.

Nous découvrons avec plaisir les minéraux de nos régions. Quartz, calcite, quartz fumé … Les garçons sautent d’un échantillon à un autre, excités comme des puces !

Puis nos regards sont attirés par des échantillons bien plus colorés, et dont les origines nous font rêver !

Sous le regard bienveillant des minéralogistes, les petits doigts se baladent d’une pierre à l’autre, c’est lisse, rugueux … Les cristaux surtout les intriguent beaucoup : Est-ce que c’est quelqu’un qui les a taillés ? Comment ont pu apparaître ces cubes parfaits, ces prismes hexagonaux ? Décidément, la géométrie est partout !

Je préviens les garçons : quand on aura fait tout le tour, chacun pourra choisir un et un seul trésor !

Quelle chance ! Cette année, la bourse propose justement une exposition spéciale sur les minéraux du Congo, le pays où ont grandi les papas des deux cousins ! Nous sommes fascinés par les couleurs chatoyantes des pierres, le vert de la malachite et du dioptase, le bleu ciel de l’azurite … Il y a même des diamants, et une vraie pépite d’or !

Après mûre réflexion, c’est sur le dioptase, justement, que se porte le choix de Joseph. Son cousin, lui, choisira l’obsidienne du Mexique. Il a vu la même dans un jeu vidéo chez un copain, et il voudrait savoir si c’est vrai que c’est la pierre la plus dure au monde …

Nous approchons de la table d’un passionné de la préhistoire. Les outils sont rangés dans l’ordre chronologique. Je les montre aux enfants, nous caressons la pierre taillée, la pierre polie. Nous nous souvenons des étapes du rouleau de la main, et voyons sous nos yeux la progression des outils, de plus en plus fins, de plus en plus précis. C’est magique ! Et je me laisse tenter … Un chopping-tool vieux de 750 000 ans !

 

J’imagine Homo Erectus casser son galet, et me voilà transportée en rêve dans toute cette épopée de l’histoire de l’homme, dans laquelle nous nous sommes plongés avec délice, moi la première, pendant toute cette année. Il est un peu cher, mais je craque. La prochaine fois que je déroulerai avec les enfants le rouleau de la main, mon outil précieux nous projettera jusqu’au paléolithique ancien … Je me régale, mais les enfants s’impatientent …

Nous nous dirigeons vers la sortie, lorsqu’un gentil monsieur interpelle les enfants. Vous aimez les minéraux, les garçons ? Vous avez déjà une collection ? Monsieur fait cadeau à chacun d’une pierre polie de son choix, et de grands cristaux de calcite et de quartz. Il leur montre comment les emballer eux-mêmes pour ne pas les abîmer.

Maintenant, Joseph est très impatient de rentrer à la maison, raconter ses aventures à toute la famille et montrer à papa la pierre du Congo. En rentrant, il se souvient de la collection de minéraux que nous avons reçue de Bonne-maman. C’est l’occasion de les ressortir, et de comparer les échantillons avec ceux que nous avons reçus aujourd’hui.

À la loupe, c’est encore plus beau ! La journée s’achève dans l’émerveillement. Aujourd’hui, nous avons revisité la grande histoire de la Terre, de la Vie, de l’Homme. Nous avons rencontré des personnes extraordinaires, passionnées, généreuses. Nous avons partagé des moments magiques entre cousins, puis avec toute la famille. Nous avons vécu, appris, créé des liens … Et nous nous endormons dans la joie et la gratitude ! Vivre, apprendre, c’est merveilleux !

Jo

 

 

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Add A Comment