Quand notre enfant n'entre pas dans le moule...

Quand notre enfant n’entre pas dans le moule…

Il y a dans la vie des moments à part, des moments spéciaux, qui restent gravés dans nos coeurs, dans nos mémoires avec une force particulière… L’un d’eux m’est revenu ce matin, et j’aimerais beaucoup te le partager, si tu le veux bien…

Mon histoire se passe il y a déjà plus de 10 ans, mon Dieu, que le temps file! Il est trois heures de l’après-midi, une belle après-midi de printemps. Je me gare sur le parking de la grand-place et je cours chercher mes enfants à l’école. J’arrive à la porte de la classe de ma fille, que j’appellerai Étoile – car je ne le sais pas encore, mais aujourd´hui, elle sera vraiment plus que jamais une étoile pour guider mes pas de maman!

L’institutrice m’attend sur le pas de la porte. Elle a à peu près la trentaine, comme moi. C’est une personne très consciencieuse, qui fait son travail avec coeur. Nous avons une bonne relation… mais aujourd’hui je la sens mal à l’aise. Elle me regarde approcher avec un sourire un peu forcé, et je la sens très tendue.

Madame Martin, je dois vous parler. J’ai un problème avec Étoile. Elle prend un temps fou pour faire les activités. Elle fait tout très bien, elle veut découper parfaitement sur la ligne, mais à l’heure de la récré, elle n’a pas fini, et moi je ne peux pas la laisser là indéfiniment, il faut qu’elle sorte, et puis, j’ai besoin de prendre ma pause, aussi…

Je n’aime pas qu’on parle de mes enfants au-dessus de leur tête, aussi je prends le temps de reformuler tout ça à ma fille.

Tu entends, Étoile, madame a un horaire qu’elle voudrait respecter, et donc, elle voudrait que tu termines ton découpage avant la récré; elle te dit que ce n’est pas si important de découper exactement sur la ligne, qu’elle préfère que tu termines à temps.

Et je me sens très bizarre en prononçant ces mots… Une part de moi voudrait croire que c’est super, que je joue mon rôle en reformulant ainsi les choses à ma petite fille, en lui expliquant ce qu’on attend d’elle, sans porter de jugement… Mais l’autre partie, la plus profonde, se sent très mal… Je viens de dire à ma fille, en gros, d’arrêter de faire son travail le mieux possible, de plutôt le bâcler, pour faire plaisir à madame, pour respecter l’horaire… Crois-moi, je n’en mène pas large, je suis carrément perdue…

Et c’est ma petite Étoile qui me remet sur le bon chemin le lendemain midi! Je vais chercher les enfants à l’école pour dîner ensemble – oui, en Belgique, le midi, on dîne 😉 – et quand je pose la traditionnelle question:

Comment s’est passée ta matinée?

Ma petite puce me regarde avec ses grands yeux bleus, et me répond, d’une toute petite voix:

Je crois qu’aujourd’hui, madame était contente

WAW. Étoile ne m’en dira pas plus. Mais c’est bon, j’ai compris, le franc est tombé. Désolée, ma petite chérie, sur ce coup j’ai bien foiré, mais c’est fini. Qu’est-ce qui s’est passé ce matin? Tu as découpé à côté de la ligne pour aller plus vite, c’est ça? Je t’observe, mon Étoile, tu es si belle! Et tu aimes tellement le travail bien fait, tu es si persévérante… Tu es toi! Et je t’aime!

On ne m’y prendra plus. Je ne serai plus complice de ce système qui te détourne de toi-même, qui te fait croire que tu n’es pas assez bien, que tu dois changer, t’adapter, rentrer dans le moule.

"Tu n'es pas qui j'ai besoin que tu sois. Tu n'es pas celui que tu as été. Tu n'es pas comme cela me convient. Tu n'es pas comme je veux. Tu es comme tu es."

Voilà, c’était il y a un peu plus de 10 ans, et je m’en souviens comme si c’était hier. Le regard de ma fille, sa voix, ses mots ont ouvert en moi une force nouvelle, et la volonté de trouver, d’inventer un chemin différent, un chemin qui lui permette, qui permette à chaque membre de notre famille d’être pleinement lui-même. Ce jour-là, j’ai suivi mon Étoile! Quelques semaines plus tard, nous arrêtions l’école, et depuis lors, nous allons par des chemins toujours nouveaux, en suivant nos 8 étoiles, nos huit boussoles, qui nous murmurent tout doucement à l’oreille, ou parfois nous crient de toutes leurs forces: Laisse-moi être MOI!

Comments

Add A Comment