Premiers pas sous l’olivier ;)

Pour le plaisir, voici quelques nouvelles de nos premiers mois dans notre nouveau chez-nous 😉

Vivre c’est apprendre : la piscine !

Il a fallu trois jours à notre Pepito pour apprendre à nager! Soulagement pour moi, qui craignais devoir surveiller en permanence l’accès à la piscine sous peine de noyade! Comme quoi, on a beau le savoir, une piqûre de rappel fait toujours du bien : Confiance ! Mon enfant est le premier agent de son apprentissage, et il apprend et apprendra ce dont il a besoin pour être heureux, au moment où il en a besoin, et en suivant la méthode qui lui conviendra. Dans le cas présent, la nage sous l’eau avec masque !

Le jardin

Nous avons découvert Tout d’abord notre environnement immédiat, le jardin ! Quelle différence ! Ici tout est à découvrir et à apprendre.

Nous héritons d’un ravissant jardin plein d’oliviers, de citronniers, de figuiers et j’en passe! Après notre jungle verte belge, c’est le dépaysement total : ce jardin est très très soigné, taillé … et partiellement bien imbibé de round-up, hélas !

 

Qu’importe, voilà un nouveau défi ! Nous avons commencé par le plus facile, ne rien faire et observer … et plein de fleurs et autres plantes sauvages ont rapidement fait leur apparition, dont certaines comestibles, comme le pourpier sauvage, qui fait d’excellentes soupes!

 

Pleins de petites bêtes que nous ne connaissions guère peuplent notre nouveau jardin. Cucarachas, petits lézards, mais aussi la mante religieuse ! L’occasion pour nous de nous plonger avec délice dans les Histoires d’insectes, de Fabre, pour le plus grand bonheur de notre jeune entomologiste en herbe.

Une fois notre premier seau de compost rempli, nous nous sommes doucement mis au travail, avec un premier lit de permaculture. Poco a poco 😉

Les palmiers

Chema, le palmerero (tailleur de palmier) est venu nous aider à prendre soin de nos géantes herbacées, et nous a gentiment expliqué des tas de choses sur son travail.

Nous avons appris par exemples que les branches des palmes sont couvertes d’épines dangereuses, et ne peuvent même pas être compostées. Par contre on peut les utiliser dans le barbecues. Et les palmes elles-mêmes font un excellent couvre-sol. Nous avons conclu la séance autour d’une petite Trappiste bien fraîche, échange win-win 🙂

L’aire de jeux

Et pour finir, une petite vue de notre aire de jeu naissante, qui évoluera encore beaucoup dans les mois qui viennent, si j’en crois le brainstorming familial sur le sujet !

Voilà, une petite fenêtre sur notre nouveau quotidien ? Une prochaine fois, je vous raconterai nos premières explorations de la région!

Jo

Save

Add A Comment