le verbe est toujours en action - grammaire montessori

Pourquoi j’aime la grammaire …

Grammaire et Unschooling?

Unschooling et grammaire feraient-ils bon ménage? Moi qui suis tant éprise de liberté, je dois vous confesser que j’aime beaucoup la grammaire, et depuis bien longtemps …

La grammaire pour le plaisir …

Aussi loin que je m’en souvienne, la grammaire a toujours été pour moi synonyme de jeu, de devinettes, de logique, et donc de plaisir. La conjugaison, un peu moins, surtout lorsqu’à partir de mes douze ans, elle a signifié interrogation tous les mardis sur un quart de feuille … Quoique, même comme ça, on n’a jamais vraiment réussi à m’en dégoûter. J’aime donc d’abord la grammaire parce que c’est un jeu.

Maria Montessori et le sens de la grammaire

Mais là où je suis vraiment tombée en amour avec la grammaire, les mots, leur nature, leur fonction, leurs relations … c’est en découvrant émerveillée Maria Montessori et la psychogenèse du langage. Quel délice! Quelle fine observation du développement conjoint de la personnalité intime et du vocabulaire, du lien étroit entre ce que je dis et ce que je suis! Bien sûr, le langage est là pour nous permettre de faire sens, d’exprimer … mais sa forme n’est pas anodine, son organisation, sa structure parlent déjà, et ont quelque chose de très important à nous dire sur l’humain, sur l’être-au-monde, sur l’être-avec-autrui! La vision de Maria Montessori m’a séduite en confirmant ce que je ressentais confusément, ce lien entre philosophie et grammaire.

L’importance des symboles

Les symboles que Maria Montessori attribue aux natures des mots sont choisis avec un génie pédagogique aux antipodes du « soulignez le verbe en rouge et le nom en vert » de mon enfance. Ce sont vraiment des symboles au sens fort du terme; ils nous ouvrent aux mystères du langage.

grammaire Montessori : les pyramides

Le nom

Prenons le nom. Son symbole est la pyramide. Pourquoi? En l’introduisant, nous allons échanger avec les enfants au sujet de l’histoire des hommes, notre histoire, et de certains éléments dans celle-ci qui se sont conservés de façon exceptionnelle. Les égyptiens, par exemple, ont construit des pyramides il y a de cela des millénaires, et certaines d’entre elles sont toujours là, immuables témoins de cette histoire. De nombreuses civilisations ont d’ailleurs choisi la pyramide comme structure architecturale de leurs momuments sacrés. La pyramide est un volume géométrique très stable. Difficile de la faire basculer, de la renverser. Quel symbole fascinant ! Mais que c’est fascinant, aussi, ce pouvoir de l’homme de nommer les choses!

Et puis, le nom, c’est d’abord mon nom, celui que j’ai reçu à la naissance … D’où vient-il? Quelle est sa signification? Pourquoi me l’a-t-on donné? « Comment t’appelles-tu? » … Ce n’est pas rien ! Comme la pyramide des égyptiens, il sera le témoin fidèle de toute mon histoire! Quand on y réfléchit, c’est incroyable!

grammaire Montessori - la balle rouge

Le verbe

Le verbe, lui, est symbolisé par une balle, avec laquelle nous allons jouer avec plaisir, tout en « verbalisant » tout ce que nous lui faisons faire : la balle saute, roule, rebondit, avance, recule, monte, descend … Que d’actions, que de mouvement !

En jouant avec les verbes, nous découvrons avec le « jeu des ordres » le pouvoir de la parole: « Marche! », « cours! », « viens! » Je parle et tu agis, tu parles et j’obéis … Ces jeux de grammaire sont aussi jeux de relations, expériences du rapport à soi, à l’autre, au monde …

Si j’accole le verbe à mon propre nom, je peux aussi jouer au jeu des actions : « Jo chante », « Jo danse », « Jo rit », « Jo court » … comme la balle rouge, j’agis, je bouge! Mais je suis toujours moi, et j’expérimente à la fois la permanence de mon nom et celle, si importante, de ma personne … La grammaire me parle de moi, de ma vie, du sens … Qui suis-je? Où vais-je?

Symbole après symbole, jeu après jeu, les mots s’offrent à l’enfant, s’offrent à moi, comme autant de pistes à explorer et à vivre.

 Ce sont les pièces du puzzle du langage, certes, et elles obéissent à toutes sortes de règles du jeu que nous aurons beaucoup de joie à découvrir et à appliquer. Mais ce sont aussi les pièces d’un puzzle plus mystérieux, celui dont naît, dont parle ce langage que nous construisons ensemble depuis la nuit des temps. Parler, écrire, quel mystère!

grammaire Montessori: parler, écrire, quel mystère!

Faire de la grammaire, c’est philosopher et c’est jouer! Que demander de mieux à la vie ?

philosophie et grammaire : Les paroles de la bouche d'un homme sont des eaux profondes
Les paroles de la bouche d'un homme sont des eaux profondes; La source de la sagesse est un torrent qui jaillit.… (Proverbes 18, 4-7)
photo profil Jo Martin sous l'Olivier

Conférence-atelier:
Pourquoi, quand, comment apprendre la grammaire?

Je vous invite ce lundi 11 juin à 20h00 à échanger et expérimenter ensemble la joie de comprendre, vivre et jouer la grammaire !

Add A Comment