Joseph Kentenich - pédagogie des liens

Pédagogie des liens : ces lieux que nous aimons !

Le lien aux lieux

Après le lien aux personnes, il est une forme de lien très particulière et que nous gagnons à cultiver en famille de façon consciente : le liens aux lieux.

Là où certains courants contemporains prônent le détachement absolu et la simplicité radicale, Joseph Kentenich nous propose une voie plus modérée : développer chez nous-mêmes et chez nos enfants un attachement équilibré aux lieux et aux choses.

La maison familiale

Par exemple, la maison familiale et son jardin sont des lieux très spéciaux pour nos enfants, très chargés affectivement, et auxquels ils vont s’attacher tout naturellement à la mesure de ce que nous y vivrons de beau, de nourrissant, de positif. Comme maman, quand je travaille à faire de ce lieu un cocon douillet, chaleureux, je fais bien plus que « le ménage » ! L’ordre et la propreté, constants défis pour moi, ne sont pas anodins ! En y travaillant, j’offre à mes enfants la possibilité de s’attacher à ce lieu, d’en faire un appui pour grandir, expérimenter, vivre en sécurité. Un port d’attache où il peut revenir, physiquement ou en pensée, quand il a besoin de se reconnecter à ce sentiment de chaleur et de paix intérieure.

Pour Joseph Kentenich, les lieux et les objets ne deviennent un obstacle à la croissance personnelle que quand ils prennent trop de place, quand nous tombons dans une dépendance à leur égard, dans un lien déséquilibré.

Au contraire, les lieux et les choses matérielles peuvent être utiles pour créer et renforcer du lien.

pédagogie des liens : jeux de société dans le salon

Comment faire de notre maison familiale un lieu de création de liens ?

Des espaces communs chaleureux …

Un salon qui donne envie de s’y asseoir ensemble, au coin du feu, des plaids et des coussins douillets … Une cuisine accueillante, où on peut se rassembler autour de la table, papoter en préparant le dîner … Créer quelques espaces centraux dans la maison, propices au partage, à la rencontre, peut déjà nous aider à naturellement créer du lien !

Et des espaces privés respectueux …

Eh oui, le lien, ça ne se crée pas dans la contrainte ! Est-ce que chaque membre de la famille a la possibilité de se retrouver seul avec lui-même quand il en a besoin? L’intimité est importante, elle aussi. Elle ne se mesure pas nécessairement en nombre de mètres carrés, mais la possibilité de s’isoler est importante pour grandir sereinement. C’est pour moi un des problèmes de notre système scolaire : trop d’heures en collectivité, trop peu d’espace pour le silence et la solitude. Du coup, c’est encore plus important de créer cet espace dans notre vie de famille !

pédagogie des liens - espace d'intimité

Une maison ouverte …

 Comment faire de nos maisons des lieux de création de lien à une échelle plus large que celle de notre seule famille ? En ouvrant les portes ! Dans notre famille, c’est devenu un mode de vie, et finalement même un projet professionnel, la Casita Nazareth ! Accueillir est toujours une richesse ! L’autre a toujours quelque chose à recevoir et à donner. Dans notre maison, sous chaque lit se cache un matelas pour « au cas où », les amis de nos enfants, les amis de nos amis, chacun est le bienvenu. Cette volonté d’accueillir nous a fait vivre d’innombrables expériences, et apprendre beaucoup de leçons. Comment accueillir l’autre sans perturber l’équilibre de la famille? Comment respecter la différence sans renier notre identité? Vivre ensemble, ça s’apprend ! Et « c’est en forgeant qu’on devient forgeron »!

pédagogie des liens : workaway
En accueillant dans notre famille Agatha, venue nous visiter grâce à la plate-forme Workaway, nous créons de nouveaux liens, nous avons une nouvelle amie ! Merci Agatha !

Faire la fête !

Quelle meilleure occasion de créer du lien ? Les occasions ne manquent pas ! Anniversaires, retour d’un enfant, fêtes patronales, anniversaires de mariage des parents … Et puis, les grandes fêtes, comme la Noël ! On est en plein dedans ! Les pâtisseries dans le four embaument toute la maison … Et les odeurs viennent se graver dans notre mémoire familiale inconsciente, prêtes à se réveiller chaque fois que nous sentirons à l’avenir une effluve de vanille ou de cannelle … Et puis, il y a la musique, les chansons et les histoires qui nous relient, que tous nous connaissons par coeur … Les répliques des films et dessins animés regardés mille fois ensemble … Les jeux partagés, les fous rires, même la triche qui nous choque aujourd’hui et nous fera rire ensemble demain !

pédagogie des liens : faire la fête!

Quitter la maison familiale …

Cette année, nous avons déménagé, quitté notre pays et notre maison. Je me demandais vraiment ce que ça allait donner, comment nous allions vivre ce départ. Cette maison, nous l’avions dessinée, pensée ensemble ! Elle a vu naître plusieurs de nos enfants ; nous y avons commencé l’aventure de l’apprentissage en famille … Nos voisins sont devenus de très bons amis ! Tant de souvenirs, tant de liens ! Partir me faisait un peu peur, je craignais le regret, la nostalgie … Les enfants allaient-ils pouvoir investir un nouveau « chez-nous », après cette maison dans laquelle nous avions investi tellement de nous-mêmes? Nous était-il possible de recréer un nouveau lieu qui soit vraiment personnel, chaleureux, adapté à notre famille?

Eh bien oui ! Six mois plus tard, la vie nous a montré qu’on peut avoir à la fois un lien très fort et très affectif à un lieu, et la liberté de le quitter sans drame ! Cette maison si belle, si grande, si personnelle, nous l’avons mise en vente. Et nous laissons la Providence lui trouver ses nouveaux occupants, peut-être une nouvelle famille pleine de rêves et de projets, prête à lui donner une nouvelle vie, à la remplir de parfums nouveaux, de musiques nouvelles, à y créer de nouveaux liens !

Nous avons recréé un nouveau chez-nous, dans une maison très différente, qui nous ouvre d’autres façons de vivre ensemble, de créer des relations, d’accueillir, aussi. Déjà chacun y trouve ses repères, y prend ses habitudes, se lie à elle d’une manière différente, et déjà nous sentons s’ouvrir pour nos aînés d’autres horizons. Je le sens, nous vivrons de grandes choses dans cette maison !

Quand je repense à notre maison précédente, ou quand j’y retourne, j’ai le coeur rempli de gratitude ! Merci pour ces belles années, pour ce lieu qui a accueilli notre famille, et nous a permis d’accueillir à notre tour tant d’amis ! Une petite pointe de nostalgie, peut-être, mais pas de tristesse. Cette maison restera dans nos coeurs comme un point d’ancrage affectif très fort, et comme un tremplin qui nous a permis de nous envoler vers d’autres cieux !

 

Libres et reliés

Voilà comment je voudrais que nous soyons tous, dans nos relations aux personnes et aux lieux. Attachés sans être dépendants ; libres sans être isolés. C’est un défi, un équilibre à retrouver en permanence, et je crois bien que le plus beau cadeau que je puisse faire à mes enfants est de m’éduquer dans ce sens, encore et encore !

pédagogie des liens - soyons libres et reliés !

Add A Comment