Montessori : La Grande Histoire de l’homme !

Après la Grande Histoire de l’Univers et de la Terre, et celle de la Vie sur Terre, nous allons découvrir ensemble l’histoire de l’apparition et de l’évolution de l’homme.

Pourquoi raconter la grande histoire de l’homme?

Les deux premiers récits, et les excursions, activités, explorations qui les accompagnaient, avaient pour but de réveiller en nous le sentiment d’émerveillement face à la grandeur et la beauté de la Création. Avec l’apparition de l’homme et l’entrée dans l’histoire de notre espèce, nous allons davantage mettre l’accent sur la gratitude. Bien sûr, gratitude et émerveillement surgissent tous deux à tout moment dans ces grands récits que nous découvrons ensemble ! En écoutant l’histoire de l’Univers et celle de la vie, nous avons déjà rencontré de multiples « travailleurs cosmiques » qui ont travaillé inlassablement pour rendre la Terre plus belle… Chacun à son tour, ils ont rempli leur mission, et contribué à la Création ! Nous leur disons merci ! Mais en découvrant l’histoire des hommes, nous allons entrer encore plus profondément dans cette conscience de mission, non plus seulement la mission d’une espèce, mais aussi la mission de chaque personne. Et nous découvrirons l’histoire des hommes comme l’histoire de générations successives qui ont déployé des trésors de courage, de créativité, de persévérance pour offrir à leurs enfants, à leurs petits-enfants, à nous… une vie plus belle.

L’éducation à la paix

C’est un aspect de la pédagogie Montessori qui me touche beaucoup, et qui fait partie de l’éducation à la paix. L’histoire de l’humanité ne peut se résumer à une série de guerres successives. Notre histoire comporte certes des conflits entre les peuples, entre les gens, mais il est très dangereux de la réduire à cela dans l’imaginaire de nos enfants. Raconter l’histoire, c’est pour moi d’abord raconter l’héroïsme, la créativité, le don de soi de toutes ces personnes admirables qui nous ont précédé. Raconter l’histoire de cette manière, donne envie à chacun d’y ajouter sa pierre, d’y contribuer à son tour, à sa manière inimitable, de remplir sa mission.

Très concrètement …

Avant de raconter l’histoire de l’apparition des hommes, je plante le décor. Je prépare le salon, je dégage la table, j’installe coussins et plaids, je prépare une petite tasse de thé ou de chocolat chaud … C’est ma « mission cosmique » de maman 😉 , préparer l’environnement physique, visuel, affectif favorable à l’apprentissage, à la croissance naturelle de nos enfants ! Sur la table du salon, je dispose quelques trésors. Certains d’entre eux vont réveiller de beaux souvenirs : Une pierre volcanique ramassée en voyage qui va nous replonger dans les débuts de la Terre, un exemplaire de corail déniché à la bourse aux coquillages pour nous souvenir de l’interdépendance des êtres vivants, un fossile de trilobite trouvé à la bourse aux fossiles, un aloé qui va nous rappeler l’histoire des plantes et les besoins de la vie pour croître … Et puis, de nouveaux objets vont venir enrichir notre histoire : un silex et une pointe de flèche taillée dans la pierre. J’étends un tissus coloré sur tous ces trésors. Ils apparaîtront un à un pendant notre récit.

Le décor est planté, l’histoire peut commencer. Je m’inspire de cette version, que j’adapte chaque fois à notre famille et aux découvertes que nous avons faites en chemin, et qui sont chaque fois différentes :

L’apparition des êtres humains

« Vous souvenez-vous de la ligne du temps de la vie ?
A la fin de la ligne du temps de la vie, il y avait une ligne rouge étroite et l’image d’un être humain. Avez-vous vu aussi la ligne rouge sur la Bande Noire ? Cette ligne rouge a montré la durée pendant laquelle les êtres humains ont vécu sur la terre.
Les êtres humains sont apparus sur la terre après beaucoup d’autres créatures vivantes. Les algues et d’autres plantes ont fleuri dans les mers. Des créatures minuscules ont rempli les océans et ont purifié leurs eaux. Plus tard, ces créatures sont devenues plus grandes : elles se sont pourvues de coquilles puis d’os et de colonnes vertébrales. Quelques plantes et animaux se sont déplacés sur la terre. Les animaux se sont mieux occupés de leurs petits. Les plantes ont utilisé le soleil, l’eau et les minéraux du sol pour faire pousser leurs fruits et leurs graines.
Les êtres humains ne pouvaient apparaître que quand la terre fût prête pour eux. Les humains trouvaient sur la terre la nourriture dont ils avaient besoin, un tapis épais d’herbe pour se promener, et sous le sol, les minéraux les plus variés dont ils apprendront plus tard à se servir.
Aujourd’hui, j’aimerais vous raconter comment était la vie de ces premiers êtres humains.

Leur monde était fait d’animaux sauvages et de cavernes gigantesques. Dans ce monde ancien, les premiers êtres humains ont trouvé les plantes les plus diverses et variées. Ils n’avaient pas de dents aiguisées pour se défendre. Ils n’avaient pas de griffes pour grimper aux arbres et ainsi se mettre à l’abri du danger, pour creuser la terre et manger des racines ou encore pour attraper d’autres animaux et les manger.
Ils n’avaient aucun moyen de distinguer les fruits bons à manger des fruits toxiques.

Au contraire, les animaux sont nés avec ces attributs et connaissances.
Chaque genre d’animaux trouve et mange la nourriture qui lui convient.
Chaque genre d’animaux est capable de se protéger contre les prédateurs. Les lions mangent de la viande, pas de l’herbe, et ils utilisent leurs dents et leurs griffes pour se protéger. Les cerfs mangent de l’herbe. Ils ne pourraient jamais manger de viande! Et ils peuvent courir très rapidement pour éviter les prédateurs. Chaque animal a sa propre façon de vivre, et chacun sait instinctivement ce qu’i a à faire. Chaque animal a été spécialement conçu pour vivre dans un environnement précis. Le lion vit dans des plaines herbeuses – il ne pourrait jamais survivre dans la glace et la neige du nord. Le cerf est à l’aise dans les forêts. Imaginez un cerf qui essaie de vivre dans une rivière! Cela ne marcherait jamais!

Les premiers êtres humains sont nés sans savoir quoi manger et comment se protéger. Ils n’ont pas été particulièrement conçus pour un lieu précis de la terre.
D’un côté, les êtres humains étaient tout à fait comme les autres animaux. Ils étaient des mammifères, ce qui signifie qu’ils avaient des poils, donnaient naissance à des bébés et les nourrissaient avec du lait.
D’un autre côté, ils étaient très différents des animaux. C’est en raison de ces différences, qu’ils ont réussi à survivre dans le monde qu’ils ont trouvé.
Les premiers êtres humains marchaient sur deux pieds, et ceci a libéré leurs mains pour qu’ils puissent travailler avec elles, fabriquer des objets, soigner et jouer avec leurs enfants. Imaginez comme cela aurait été difficile s’il n’en était pas ainsi. Comment pourriez vous tenir un crayon ou porter ce dont vous avez besoin si vous deviez utiliser vos mains et vos pieds pour vous déplacer!
Regardez votre main. Votre pouce est une chose merveilleuse! Il peut traverser votre paume pour atteindre vos doigts. (Démonstration) C’est ainsi que vous pouvez ramasser le plus délicat des coquillages avec seulement votre pouce et votre index, ou vous pouvez serrer vos mains solidement autour de la branche d’un arbre et vous suspendre dans l’air! Aucune autre créature ne peut faire ce que l’être humain peut faire avec ses mains. Quel animal peut enfiler un fil dans une aiguille, conduire une voiture sans accident ou peindre une belle image ? Il n’y a que les êtres humains, qui ont ces mains merveilleuses, capables de faire de telles choses!

Un autre don important des premiers êtres humains a été un cerveau plus grand et plus complexe. Avec ce cerveau, les êtres humains pouvaient penser. Leur intelligence les a menés à s’interroger sur tout ce qu’ils voyaient autour d’eux. Ils se sont demandés pourquoi tombe la pluie et ce qu’étaient les étoiles. Ils se sont interrogés sur le tonnerre dans le ciel, et sur la cause des mouvements du soleil. Les êtres humains avaient conscience du passé et de l’avenir. Maintenant, vous êtes peut être en train de penser à ce que je viens de dire ou à ce que je vais dire! L’esprit des premiers êtres humains, tout comme le vôtre et le mien, pouvait imaginer des réponses aux questions qu’ils se posaient, et ils pouvaient trouver plusieurs façons de découvrir les raisons des choses. Cette capacité à penser, à s’interroger et à imaginer est ce qui a rendu les être humains capables d’inventer le langage afin de pouvoir échanger entre eux leur pensée. C’est ainsi qu’apparurent les chiffres, les mathématiques et la géométrie. Il en est de même de l’art et de la musique. C’est grâce à eux que nous avons des statues et des tableaux à apprécier, des chansons à chanter. C’est grâce au fait que les premiers êtres humains se sont enseignés les uns les autres à faire ces choses qu’elles se sont transmises jusqu’à nous.

Le premier humain n’a pas été conçu pour un endroit précis de la terre. Vous pouvez penser que ceci doit avoir été une chose terrible, et peut-être avez-vous partiellement raison, parce que cela signifie que l’être humain ne pouvait pas habiter quelque part sans rencontrer des difficultés. Mais cela s’est avéré être une grande chance aussi. Vous voyez, parce qu’ils ont eu leurs esprits pour penser et imaginer et parce qu’ils ont eu des mains pour travailler, les êtres humains pouvaient dire quand le temps est devenu froid et la neige a commencé à tomber : « j’ai froid! J’ai besoin d’une espèce de couverture pour mon corps, pour me tenir chaud comme la fourrure du lion le garde au chaud. Une espèce d’abri, comme le nid de l’écureuil qui laisse la neige et le froid à l’extérieur ! »

Et ainsi, les êtres humains inventèrent les vêtements et les maisons. Ils n’ont pas eu besoin de corps adaptés à un endroit précis du monde. Ils ont utilisé ce qu’ils ont trouvé autour d’eux pour adapter l’environnement à eux! De cette façon, les êtres humains se sont propagés à travers le monde, et ont trouvés des façons de vivre dans la plaine du lion, la forêt du cerf et les terres glacées des phoques. Les êtres humains de ce temps-là pouvaient imaginer des choses qui n’avaient jamais existé, et puis ils pouvaient les fabriquer, tout comme les êtres humains d’aujourd’hui utilisent leur imagination pour penser de nouvelles choses puis utilisent leurs mains pour les fabriquer. Vous pouvez vous imaginer, par exemple, un bol que vous voulez fabriquer en argile, et puis vous êtes capables de le fabriquer. La capacité à imaginer quelque chose nouveau, et puis à le faire, est un pouvoir que les premiers êtres humains ont eu aussi et qui leur a permis de survivre dans leur monde.

Les êtres humains ont eu un autre don. Ce fût le don le plus précieux de tous et celui qui a fait d’eux de véritables êtres humains. Les êtres humains étaient capables d’aimer.Les êtres humains peuvent aimer leur mère et leur père, leurs soeurs, leurs frères, leurs oncles et leurs tantes. Ils peuvent aimer leurs amis. Les êtres humains peuvent aimer toutes les personnes qui sont proches d’eux. Les humains peuvent aussi aimer et s’occuper d’autres personnes qu’ils n’ont jamais rencontrées ! Pensez à l’enfant qui a faim ou aux personnes qui ont des problèmes dans un autre pays. Ils peuvent découvrir qu’une aide vient de quelqu’un qu’ils ne connaissent même pas ! Cela pourrait être vous ou moi ou quelque autre personne qui a entendu parler de leurs problèmes et a fait quelque chose pour les aider.

L’histoire des êtres humains a commencé il y a longtemps sur la terre. C’est une histoire passionnante à propos des animaux préhistoriques, de la conquête par les premiers êtres humains de nouvelles contrées de la terre et de leurs voyages dangereux sur les grandes plaines de glace, les océans et les déserts. Toute la famille se déplaçaient ainsi de par le monde, des parents aux enfants et même les tout petits bébés soigneusement portés par leur mère. Etant donné que différents groupes de personnes voyagèrent comme cela, ils se racontèrent leurs aventures et l’histoire de leur vie le soir au coin du feu. Dans la lumière scintillante des flammes, le conteur devait raconter tout d’abord une histoire puis une autre et les enfants ont absorbé chaque mot jusqu’au jour où eux aussi ont raconté à leurs enfants la même histoire avec peut-être un chapitre en plus sur leur propre vie.

Quelques-uns de ces premiers humains nous ont laissés de beaux tableaux et sculptures qui racontent leur histoire. C’est une histoire que nous pouvons toujours comprendre de nos jours quand nous découvrons ces messages dans des cavernes oubliées et sur des galets anciens.
D’autres humains ont écrit l’histoire de leur vie sur des tablettes d’argile qui ont été enterrées dans les ruines de villes désertées ou sur des rouleaux de parchemins en papyrus. Nous pouvons ainsi lire la vie d’anciens rois et les aventures de grands héros de ces temps anciens. Dans nos esprits, nous pouvons entendre les mots de personnes qui ont vécu sur la terre il y a des milliers d’années.

Dans l’histoire des êtres humains vous rencontrerez des chevaliers en armure, des reines vivant dans des châteaux, des musiciens qui ont écrit la belle musique que nous apprécions aujourd’hui, et des hommes et des femmes qui ont fait des voyages dans l’espace. C’est passionnant de découvrir ce qui s’est passé depuis que les humains sont apparus sur terre.
Ceci est la première histoire sur les êtres humains, mais ce n’est pas la dernière ! Un autre jour nous parlerons encore des premiers êtres humains qui ont vécu sur la terre. Ils ont vécu il y a très longtemps mais ils étaient comme nous. Ils avaient un esprit avec lequel ils pouvaient penser et imaginer, et ils avaient des mains avec lesquelles ils pouvaient travailler, et ils pouvaient aimer, tout comme vous et moi. »

Et nous voilà entrés dans la magnifique histoire des hommes ! La prochaine fois, je vous raconterai comment, dans notre famille, nous avons exploré la préhistoire !

Je vous souhaite de belles découvertes, dans l’émerveillement et la gratitude !

Jo

Save

Add A Comment