La Grande Histoire de l’Homme : le rouleau de la main

Récapitulons …

Après avoir raconté la Grande Histoire de l’apparition de l’homme, et pris le temps d’explorer ensemble les grandes étapes de son évolution (paléolithique, néolithique …), nous allons prendre un moment pour récapituler nos découvertes et introduire l’histoire.

Le rouleau de la main, un outil de génie!

Pour ce faire, Maria Montessori nous propose un outil qui marque l’imagination des enfants : le rouleau de la main. C’est un rouleau de tissu noir, large d’environ 20 cm, long de 3 m, et qui se termine par 1 cm de tissu rouge. La partie noire représente la préhistoire, longue période pendant laquelle l’homme, qui s’est mis debout, a utilisé ses mains de façon de plus en plus précise. La partie rouge représente l’histoire, période durant laquelle l’homme a laissé une trace écrite.

Lorsque je sors ce rouleau, il rappelle tout de suite aux enfants la Grande Bande Noire utilisée dans le cadre de l’histoire de la vie sur Terre. Ils s’exclament : « Ah, c’est le même que l’autre ! On l’a déjà fait ! » Je réponds tranquillement : « Pas tout-à-fait …  » et mon histoire commence.

Notre histoire vue par nos mains …

Mon récit commence avec l’apparition de l’homme.  Et je raconte, tout en déroulant lentement le rouleau noir, comment l’homme a utilisé ses mains avec intelligence et habileté pour répondre à ses besoins fondamentaux à travers toute la préhistoire. En racontant, je dépose sur le rouleau au fur et à mesure quelques images et objets qui nous aident à nous souvenir ensemble de nos découvertes. Cette histoire est à chaque fois un peu différente, puisqu’elle dépend des visites, documentaires, livres, conversations, bref, de ce que la vie nous a apporté cette fois-ci. C’est tout l’intérêt de refaire plusieurs fois les grandes leçons pendant les primaires. J’aime beaucoup le site hominidés.com , qui est ma référence principale pour me documenter et construire ce récit.

 » Les enfants, vous rappelez-vous, nous avons parcouru ensemble toute l’histoire de la création de la terre et de la vie sur Terre. Nous avons vu à l’œuvre des générations et des générations de travailleurs cosmiques… l’eau, l’air, les pierres, les algues et toutes les plantes, les animaux de la mer, de la terre… Tous ont travaillé inlassablement pour perfectionner encore et encore la belle invention de l’Univers, de la Terre et de la vie. Puis est arrivé l’homme, avec lui aussi une mission de travailleur cosmique à accomplir. L’homme s’est mis debout, et il a libéré ses mains… De belles mains, regardez vos mains ! Si bien faites pour toucher, sentir, prendre et manipuler avec délicatesse… Mais si vos mains sont si habiles, c’est grâce au travail patient de générations et de générations d’homos ! Rappelez-vous…  »

HOMO HABILIS

L’Oldowayen (- 2.7 à – 1.3 Ma)
Le plus vieil outil retrouvé en Afrique : le Chopper. 
Ces premiers outils sont des galets présentant un bord tranchant. Ils ont été fabriqués par percussion avec une pierre ou un galet. Les campements sont le plus fréquement installés près d’un fleuve et donc près de la matière première : le galet.

Homo habilis fabriquait des choppers. Il les utilisait principalement pour dépecer des charognes afin de se nourrir. Il est également fort probable qu’il pouvait nettoyer et récupérer les peaux pour se protéger du froid.

HOMO ERECTUS

L’Acheuléen (-1.6 à – 0.3 Ma)
L’avènement du biface en Afrique. Les lieux de fabrication ont évolué : c’est maintenant loin des cours d’eau principaux que les hominidés s’installent : ils établissent leurs campements à l’abri des crues.
Les outils ne sont plus seulement taillés avec un percuteur en pierre. Les tailles sont maintenant réalisées avec un percuteur tendre (comme le bois). Cette nouvelle technique permet une taille plus fine.

Le biface (figure ci-contre) est un outil dont 2 faces opposées ont été travaillées afin d’améliorer le coupant de la « lame ». Les plus anciens bifaces proviennent de la région d’Olduvai, ils avaient une fonction de hache.

Les outils se diversifient.

Le hachereau est un grand éclat avec une partie tranchante en biseau.

Pour la culture de l’Acheuléen on peut également citer le coup de poing : sorte de masse de forme arrondie.

HOMME DE NEANDERTAL

Le Moustérien ( – 200 000 à – 40 000 ans)
Les premiers outils composites
Les outils sont de plus en plus travaillés. Les hominidés utilisent les éclats pour fabriquer des outils plus spécialisés et plus fins : pointes , disques, lames, burins, racloirs , grattoirs…
L’homme pensait son outil avant de la réaliser, détachant du nucléus des lames et des éclats dont la forme était « programmée ».

En Europe, cette industrie lithique est attribuée plus spécialement aux Néanderthaliens et aux premiers Homo sapiens. Ces pierres taillées sont les premières à être combinées avec d’autres composants pour former des outils plus complexes : lances, flèches…

HOMO SAPIENS

Le paléolithique supérieur
( – 35 000 à – 5 000 ans)
La spécialisation s’accentue. Les Homo sapiens utilisent maintenant également l’os pour réaliser des outils de plus en plus petits.
Grattoirs, couteaux, perçoirs, aiguilles, burins, harpons, propulseurs, arcs, hameçons… Tous ces nouveaux outils permettent de réelles avancées dans la vie quotidienne des hommes : la chasse et la pêche mais aussi l’habillement et l’éclairage sont facilités.

Art pariétal : peintures, gravures dans les grottes ; représentations d’animaux, d’êtres humains, et figures géométriques.

Instruments de musique : -35 000, plus ancien instrument de musique retrouvé

En septembre 2008, dans la grotte de Hohle Fels (Allemagne) ont été découverts les fragments d’une flûte en os de vautour. Elle mesure 22 cm et comporte cinq trous. Elle est datée de plus de 35 000 ans !

Trois flûtes ont en fait été mises à jour par les chercheurs. La seconde est en ivoire de mammouth et la dernière en os de cygne.

Le néolithique

A partir de – 5 000 ans, une nouvelle ère commence : le Néolithique… et c’est une autre histoire…
Au néolithique, l’art prend des formes diverses grâce aux sculptures et à la céramique. La civilisation néolithique se définit surtout par l’invention de la pierre polie. L’artiste néolithique se caractérise, lui, par ses talents dans le domaine de la céramique. Cette méthode de fabrication n’est pas nouvelle mais est largement perfectionnée pendant cette période.

 

 

 

Les métaux

La fin du Néolithique est également marquée par l’émergence de la métallurgie. La production d’objet en métal est attestée dès le VIIIe millénaire au Proche-Orient et en Anatolie21. Il s’agit de petits objets en cuivre réalisés par martelage à froid.

De sa main, par essais et erreur, l’homme a travaillé encore et encore, et il a pu répondre de mieux en mieux à ses besoins fondamentaux : les besoins matériels comme se nourrir, se loger, se défendre, se vêtir, se déplacer… et les besoins spirituels, comme l’art (peinture, sculpture, mais aussi musique…), et la communication.

L’écriture

Tout ce lent travail de 3 000 000 d’années allait le conduire à une nouvelle étape très belle et très importante pour nous, qui allait changer la vie de tous les hommes : l’écriture ! Ecrire des idées, des histoires, des chiffres aussi… Les hommes allaient pouvoir communiquer autrement, et se transmettre leur histoire ; l’écriture leur ouvrait de nouvelles possibilités de progresser dans la voie de l’amour, d’être de manière encore nouvelle des travailleurs cosmiques, si bien sûr ils le veulent bien, car l’homme est un travailleur cosmique qui a reçu un cadeau très spécial, celui de la liberté…

Avec l’écriture, l’homme entre dans l’histoire, car il devient capable de raconter son histoire et d’être compris… Et c’est dans cette histoire que nous allons maintenant entrer ensemble !

 

photo credit: mharrsch <a href= »http://www.flickr.com/photos/44124324682@N01/2501309147″>Hand Axes Lower to Early Middle Paleolithic 300000-90000 BCE Africa (2)</a> via <a href= »http://photopin.com »>photopin</a> <a href= »https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/ »>(license)</a>

photo credit: cvalette <a href= »http://www.flickr.com/photos/54824966@N07/16989598095″>2_34b_4976ArtDeuxBovidésSculptés[-160000]</a> via <a href= »http://photopin.com »>photopin</a> <a href= »https://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/ »>(license)</a>

photo credit: Cletus Awreetus <a href= »http://www.flickr.com/photos/42250269@N06/18623814399″>Haches en pierre polie</a> via <a href= »http://photopin.com »>photopin</a> <a href= »https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/ »>(license)</a>

photo credit: Ninara <a href= »http://www.flickr.com/photos/37583176@N00/23369612676″>4Y1A5972</a> via <a href= »http://photopin.com »>photopin</a> <a href= »https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ »>(license)</a>

 

 

 

Save

Add A Comment