Mon rôle de parent: L’auto éducation…

l'auto-éducation! Être moi-même une personne qui apprend, qui explore, qui évolue, c'est le plus beau cadeau que je peux faire à mon enfant!

Aujourd’hui, je vous propose de pousser un peu plus loin notre réflexion sur le rôle du parent éducateur, et plus précisément, sur l’auto-éducation.

L’éducation, vue comme transmission et éveil de la vie, s’appuie pour moi sur la formation de la personne de l’éducateur.

Mon premier travail est de devenir la meilleure personne possible,
de m’efforcer d’incarner toujours mieux mon idéal. De cette façon,
j’éveillerai tout naturellement en mon enfant de désir de son propre
accomplissement, le désir de développer le meilleur en lui-même.

Si je suis moi-même constamment en apprentissage, en progrès, cela aura un impact sur toute la famille, car bien sûr, on apprend avant tout par osmose et par imitation!


Cela s’applique aux petits apprentissages du quotidien: Si je prends le temps de ranger ma propre chambre de façon consciente, et que j’en fais ainsi un havre de paix, un lieu où j’aime à me poser le soir, la journée terminée, mon enfant percevra toute la valeur que je donne à l’ordre et à la beauté, et il désirera en profiter lui aussi dans sa propre chambre. Si je lis avec délice des livres qui me nourrissent, et que j’en parle naturellement avec mon mari, mes enfants, alors toute la maisonnée grandira dans la sensation que la lecture enrichit nos vies, et le désir de lire fera tout simplement son chemin en chacun!

Et cela s’applique aussi, de façon très profonde, à ce qui est central dans nos vies. Quel est le moteur de ma vie? Quelles sont les valeurs essentielles pour moi? Mon travail d’ancrage spirituel, d’enracinement, d’incarnation au quotidien des valeurs auxquelles je crois, réveillera chez mon enfant le désir d’idéal. L’atmosphère d’intériorité, de cohérence que je tisse autour de lui par mon comportement le portera sa vie durant, et soutiendra puissamment son propre travail d’auto-éducation, la construction d’une personnalité forte, sereine, équilibrée.

Si je cesse de m’éduquer moi-même, je perds toute capacité d’engendrer la vie en mon enfant, car l’enseignement sans la vie perd toute capacité créatrice. De plus, tout élément de ma personnalité qui n’est pas éduqué, travaillé, purifié sera un frein à l’éducation de mon enfant! Quel responsabilité!

Donc je me mets au travail, pour d’abord m’éduquer moi-même, me former moi-même…

Envie d’explorer plus en profondeur la figure de l’éducateur éduqué? Alors je vous propose l’excellent livre de Rafael Fernandez, La persona del educador. Je l’ai personnellement dévoré, et cette série de réflexions sur le rôle du parent s’en nourrit largement.

La personne de l'éducateur

Mais concrètement, comment réagir en éducateur éduqué face à une difficulté de mon enfant? Je vous propose de réfléchir ensemble à cette question ICI 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Save

Add A Comment