Mon enfant bouge tout le temps!

Au moment où je t’écris, je contemple sidérée les cartes des premières migrations humaines.. enfin, premières, entendons-nous… On n’a bien entendu aucune idée des premiers humains qui se sont mis en marche… mystère des origines… disons, des  deuxièmes, troisièmes, quatrièmes migrations… Homo sort d’Afrique il y a déjà 2,8 millions d’années environs… Quand on dit « sort d’Afrique », on l’imagine ouvrir la porte et sortir! 😂 Soyons clair, sortir d’Afrique, c’est parcourir, génération après génération, des milliers et des milliers de kilomètres! Homo habilis, homo erectus et compagnie se construisent, évoluent sur les routes, ou plutôt, en traçant au fil de leurs voyages les futures premières routes!

Ces déplacements seront incessants tout au long de notre histoire. Il y a 1,8 millions d’années, homo est en Géorgie, en Chine et même sur l’île de Java, en Indonésie – dèjà, il traverse la mer, trouve le moyen d’aller là où ses pieds seuls ne pourraient le mener… il y a 1,2 millions d’années, il est en Espagne, en France… et quelques centaines de milliers d’années plus tard, homo sapiens quittera à nouveau l’Afrique et voyagera jusqu’aux extrémités de la Terre, avant de s’envoler sur la lune, sur mars…

Le mouvement, élément essentiel à l’évolution de l’être humain, et par suite, de tout être humain, de nous, de nos enfants! Comment avons-nous pu – et jusqu’a quel point?! – oublier cette évidence?

Ce mouvement de l’homme tout au long de son histoire nous indique au moins deux indispensables – souvent négligés – en éducation.

1. La liberté de se mouvoir!

Être libre de ses mouvements, une liberté tellement basique, tellement fondamentale et tellement bafouée encore! Sais-tu que le pourcentage d’enfants sous ritaline dans nos pays occidentaux ne cesse d’augmenter?! Mais l’enfant apprend en bougeant! Il apprend même parfois beaucoup mieux en bougeant! D’où vient ce délire de faire asseoir des enfants de 6 ans plusieurs heures par jour, immobiles, sur un banc? De la révolution industrielle. Notre école a été conçue pour préparer des ouvriers pour les usines. Il fallait que l’enfant intègre, à vie, plusieurs modes d’agir et d’être au monde dont il aurait grand besoin pour fonctionner à l’usine:

– un espace cadré et limité dans lequel il accepte de rester plusieurs heures par jour. Tous les jours le même.

– des gestes répétitifs et standardisés, dictés par l’autorité.

– des horaires cadrés, définis, de journées et de semaines.

Et voilà comment le mouvement libre a disparu sans crier gare de la vie des enfants, et des adultes qu’ils sont devenus. Le mouvement libre forme des personnalités libres et fortes. Pas des pions.

Et nous, parents, que faisons-nous de cette information? Tout d’abord, quel est notre objectif en éducation? Formater, ou libérer? Rien de tel que l’immobilité forcée pour formater. Mais si notre objectif est de faire grandir la liberté, ouvrons grand les portes! Laissons notre enfant bouger, grimper, sauter, explorer! Prendre des risques! Apprendre!

2. Prenons le temps!

L’évolution de l’homme est une longue, une très longue histoire! Sortir d’Afrique, on l’a vu, fût l’affaire de plusieurs générations! Passer du chopper au biface prit un bon million d’années!

Et nous on arrive avec des calendriers d’apprentissages précis au mois près! On soumet les enfants à des programmes standardisés minutés, sans la moindre considération pour leur mouvement intérieur de croissance! pour ce que leur souffle leur maître intérieur, leur noyau, leur être! Qui a dit que l’humain devait lire à 6 ans, ou dessiner un bonhomme à 4? Tous ces délires, eux aussi, ont moins d’un siècle! Quel est leur objectif? On peut se le demander…

Mais comme parents, si notre objectif est d’accompagner la formation d’une personnalité unique, riche, libre et forte, qui écoute ses intuitions, qui construit et tient les rênes de sa vie, alors faire entrer notre enfant dans un moule artificiel, dans un programme anonyme dès sa plus tendre enfance n’est probablement pas le chemin le plus court!

Observons notre enfant, contemplons-le, nourrissons l’environnement pour qu’il y trouve, le moment venu, la nourriture qui réponde à ses besoins physiques, intellectuels, émotionnels et spirituels. Et faisons-lui confiance. Il avancera, à son rythme! Donnons-lui le temps d’être lui!

Je parlais hier avec une maman au sujet de ses enfants adolescents… Là aussi, si on les laissait vivre leur processus, leur métamorphose à leur rythme? Si on acceptait que tout processus prend du temps, si on acceptait la chrysalide pour contempler ensuite, émerveillés, le papillon?

La Pédagogie du Mouvement

Le mouvement, ou le cheminement, est l’une des 5 étoiles de la pédagogie pour Joseph Kentenich, prêtre et pédagogue allemand du XXème siècle, un de mes mentors! Gardons en tête ces deux dimensions.

L’enfant que j’accompagne est un être en cheminement, et cheminer prend du temps. Beaucoup d’apprentissages sont souterrains , à la surface, les eaux sont tranquilles, mais en profondeur, de grands changements peuvent être en cours, imperceptibles de l’extérieur!

Et l’enfant que j’accompagne est, comme moi, un être vivant, qui a besoin de bouger librement! Un droit essentiel que devraient partager tous les vivants! Les plantes, les animaux, et les humains! Laissons nos enfants bouger, et bougeons-nous avec eux, ça nous fera le plus grand bien!

Add A Comment