grande histoire de la vie au lac rose deTorrevieja

Escapade magique… le lac rose de Torrevieja!

A la découverte de la Grande Histoire de la vie sur Terre …

Vous le savez, nous adorons explorer en famille notre belle région d’Alicante à la découverte des Grandes Histoires Montessori. Cette fois c’est la mystérieuse évolution de la vie qui a guidé nos pas vers un lieu enchanteur, le lac rose de Torrevieja.

Un lac rose?

Très sincèrement, lorsque nos filles nous ont proposé une excursion au lac rose, j’étais assez sceptique. OK, ce lac avait probablement un petit reflet rosé, après tout il offrait un but de balade comme un autre, mais je ne m’attendais pas à grand chose d’exceptionnel. Une fois n’est pas coutume, je n’avais pas le temps ou l’énergie de chercher beaucoup d’infos sur le pourquoi et le comment de cette coloration dont me parlaient les enfants. En route donc pour le lac rose!

Torrevieja : le lac rose

Quelle merveille!

Nous garons la voiture à proximité du lac, et commençons une petite balade dans un paysage de steppe semi-aride, entre les vaillantes plantes halophiles qui nous étonnent par leur capacité d’adaptation ! En effet, elles ont trouvé le moyen de vivre dans cet environnement extrême, non seulement très aride, mais dont le sol est gorgé de sel ! Ces plantes se sont adaptées à cet environnement, notamment en développant des feuilles très petites pour transpirer le moins possible, et très charnues pour faire des réserves d’eau.En les observant, je repense à toute cette incroyable épopée de la vie sur notre planète, dans l’eau puis sur la terre ferme … Vraiment, Maria Montessori n’exagère rien quand elle nous parle de travailleurs cosmiques ! L’histoire de la vie est vraiment l’histoire de pionniers qui courageusement, patiemment, ont ouvert la voie de l’évolution !

suaeda vera au lac rose de Torrevieja
La Soude vraie (Suaeda vera), une plante très vaillante ! By Xemenendura (Own work) [GFDL >via Wikimedia Commons

Nous approchons du lac. Un peu déçus … de loin, il semble plus bleu que rose! Heureusement, nos aînées nous remontent le moral en nous rappelant que le ciel étant tout bleu, il se reflète dans l’eau! Et en effet, arrivés aux berges du lac salé, un spectacle magnifique nous attend.

Dunaliella Salina, une algue bien surprenante ...

Ce rose nous intrigue vraiment, alors nous faisons quelques recherches en temps réel! Merci les nouvelles technologies! Nous découvrons tout d’abord la présence de Dunaliella Salina, une algue verte microscopique impressionnante!

Ses propriétés intéressent beaucoup de scientifiques, et particulièrement, figurez-vous,  des fabricants de produits de cosmétiques et diététiques! Cette algue a des propriétés anti-oxydantes exceptionnelles. Elle contient aussi plein de béta-carotène, qui la protège de la lumière.Elle est halophile, c’est-à-dire qu’elle parvient à vivre dans un milieu très salé (du grec alos, sel et philein, aimer). Elle s’y est adaptée magnifiquement, notamment grâce au glycérol qu’elle contient, qui lui permet de résister à l’importante pression osmotique!

Serait-ce elle qui donne au lac ses reflets rosés?

fleur de sel

Halobacterium salinarum, la puissance de la vie unicellulaire !

Certes, Dunaliella Salina ,  donne à l’eau un reflet rouge-rouille intéressant, grâce à son béta-carotène … Mais elle n’agit pas seule!

Halobacterium salinarum est une archéobactérie, un minuscule organisme unicellulaire en forme de bâtonnet. Elle cohabite avec Dunaliella Salina dans le lac rose, et s’est adaptée elle aussi à sa façon à ce milieu extrême. L’une de ses adaptations nous intéresse particulièrement: Halobacterium salinarum produit de la bactériorubérine, un colorant pourpre aux propriétés antioxydantes formidables! C’est lui qui explique principalement la belle couleur de notre lac !

Le grand livre de la Nature nous raconte l'histoire de la Vie !

le lac rose à Torrevieja

Encore une belle journée d’excursion dans l’espace et dans le temps ! C’est magnifique comme aujourd’hui nous parle d’hier, comme ces petits êtres vivants qui nous émerveillent sont aussi ceux qui ont commencé, il y a plusieurs milliards d’années, le grand travail de l’évolution de la vie sur notre planète!

Les archées, ou archéobactéries,

comme Halobacterium Salinarum, sont parmi les toutes premières formes de vie! C’est elles qui, au fil du temps, des associations, des combinaisons, des adaptations, sont à l’origine des végétaux chlorophylliens !

Quant aux algues vertes

comme Dunaliella Salina, on en trouve déjà au début du Cambrien, il y a 500 millions d’années, et certaines d’entre elles sont à l’origine des plantes terrestres !

Que de découvertes, que de questions, que d’informations à digérer ! Nous ne comprendrons pas tout aujourd’hui, c’est certain, mais nous reviendrons au lac rose la semaine prochaine avec nos éprouvettes, car nous brûlons d’impatience de scruter une goutte de cette eau magique au microscope ! Et puis, en attendant, ce soir nous nous offrirons déjà un petit voyage dans l’invisible, avec Fred et Jamy ! C’est parti !

Add A Comment