éducation: peut-on briller?

Éducation: Peut-on briller?

A-t-on le droit de briller?

Briller… Est-ce que c’est mal? As-tu toi aussi grandi dans cette idée que tu n’étais personne, ou du moins personne en particulier, rien de spécial, rien à signaler? Et si par hasard tu avais un quelconque talent, une compétence, une qualité, il fallait surtout éviter de t’en vanter, de tomber dans l’orgueil, de te croire meilleur que les autres…

Briller, c’est de l’orgueil?

Je viens de tomber sur une phrase sympa qui confirme tout-à-fait ce style de pensée et d’éducation. Elle est de Georges Courteline. Je te la partage, et je suis bien impatiente d’entendre ce que tu en penses:

L'orgueil, l'éternel orgueil, le besoin de briller et d'étonner le monde par des mérites que l'on n'a pas !
Georges Courteline

De quoi avons-nous peur?

Que d’énergie nous mettons tous à préserver nos enfants – et nous-mêmes – de cet orgueil éternel! Quoi de plus insupportable qu’un enfant vantard, orgueilleux,  imbus de lui-même! C’est d’ailleurs pour lui le meilleur moyen de se faire exclure bien vite de tout groupe de pairs… et nous ne voulons pas cela pour nos petits chéris, pas plus que pour nous, oh non! Être exclu, cela fait trop mal!

Il en coûte trop cher pour briller dans le monde, combien je vais aimer ma retraite profonde ! Pour vivre heureux vivons cachés.
Jean-Pierre Claris de Florian
XVIIIe siècle

Se cacher, tout le monde le sait depuis bien longtemps, c’est la clé de mon bonheur et même de celui des autres! Car se vanter, non seulement c’est le bannissement assuré, mais en plus, c’est faire souffrir l’autre! Quand on brille, c’est évident, on fait de l’ombre au voisin! Et ça, c’est pas bien! Si tu brilles, ma fille, tu fais de la peine à la petite voisine qui brille moins que toi! Et à ta soeur, et à ma mère, et à moi! Et ça, c’est méchant!

Sans compter que, comme le dit si bien Courteline, les mérites, tu ne les as pas! Si tu brilles, c’est forcément injuste, immérité, illégitime. Tu es en fait une usurpatrice! Une arnaqueuse, en somme! Alors arrêtons les dégâts, cachons bien vite cette lumière que je ne saurais voir, et revenons à notre éducation standardisée, qui te permettra si bien de n’être personne, d’entrer dans les rangs, de ne pas faire tache, de ne pas dépasser.

Et enfin, ne pas dépasser, ne pas briller, c’est tellement plus facile, tellement plus confortable! Ne pas s’exposer aux jugements, aux critiques; ne pas risquer de se tromper, d’être confondu en public… Pourquoi prendre ces risques inutiles? Briller c’est dangereux, mon enfant, viens, oublie ces rêves de grandeur, reste dans les rangs! À ta place!

briller c'est dangereux, mieux vaut rester dans les rangs...

"C'est pour ton bien"... Que cherchons-nous, au fond?

As-tu remarqué combien d’intentions positives se cachaient dans ces premiers paragraphes? Vois-tu comment nous pouvons, remplis d’amour et de bonnes intentions, empêcher l’enfant – et nous-même –  de grandir et de devenir lui-même, de vivre sa mission de vie, sa mission cosmique, d’être lumière? Si tu veux bien, jetons-y un coup d’oeil d’un peu plus près…

  •  Briller, c’est risquer l’exclusion. Or l’appartenance au groupe, c’est notre survie. Nous avons encodé cela dans nos gènes depuis les débuts de l’humanité. Si tu te fais jeter de la grotte de la tribu, le premier smilodon qui passe ne fera de toi qu’une bouchée. Chance de survie du banni: proche de zéro.
  •  Briller, c’est faire de l’ombre au voisin. Et ça, c’est méchant! Qui voudrait être méchant? Chacun de nous aspire à une forme de reconnaissance, à être, et à être reconnu comme une bonne personne. M’écraser pour faire place à l’autre est tellement plus louable qu’écraser l’autre pour me faire place à moi-même! Renoncer à briller me permet de me regarder comme une bonne personne, comme une personne généreuse, oublieuse d’elle-même.
De s'oublier soi-même c'est d'être heureux.
John Louis Stevenson
  • Briller, c’est risquer d’être démasqué. Et si les autres se rendent compte que je ne suis pas que lumière, que j’ai aussi des défauts, des zones d’ombre? Qu’adviendra-t-il de moi? Qu’adviendra-t-il de toi, mon enfant? Que penseront-ils de toi? T’empêcher de briller,  c’est ainsi veiller à protéger ton image, ton identité.
Briller, c'est prendre le risque de montrer qui tu es vraiment, laisser tomber les masques...
  • Et pour terminer, ne pas briller, c’est garantir ton confort, ta facilité. C’est éviter de se tromper, de tomber, de se blesser… Si tu ne fais rien de grand, mon enfant, rien de grave non plus ne devrait s’arriver. Viens dans mes bras, là. En t’empêchant de briller, je veille à ton bien-être et à ta sécurité.

Bonne Nouvelle!

La bonne nouvelle, c’est que briller, c’est bon, c’est bien! Et qu’en laissant briller l’enfant, on répondra aussi – et bien mieux – à tous ces besoins!

briller c est partager la lumiere
Apporte–t–on la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est–ce pas pour la mettre sur le chandelier ?
Jésus
Marc 4, 21

Finissons-en avec l’excuse facile de l’orgueil! Allons donc! Chaque enfant arrive sur cette Terre comme un trésor unique et merveilleux, comme un feu chaud et lumineux qui ne demande qu’à grandir et se propager! Si nous adultes nous nous empressons de l’éteindre, si par malheur nous y parvenons, qu’adviendra-t-il de cet enfant, et avec lui, de notre humanité et de notre monde?

L'homme est si loin de reconnaître les énergies ensevelies dans le monde psychique de l'enfant que, depuis toujours, il n'a cessé de les réprimer et de les réduire en poussière.
Maria Montessori

Soyons lumière!

Chaque enfant qui naît est une lampe qui s’allume, un espoir pour le monde et l’humanité! Briller n’est pas de sa part un orgueil, c’est sa nature profonde! Briller, c’est partager la lumière, c’est éclairer la nuit! Quand nous mettons sous le boisseau la lampe de notre enfant – et la nôtre, soi dit en passant – pour le protéger, nous protéger de l’exclusion, que faisons-nous? Tout d’abord, nous privons le monde entier d’un éclairage unique, nouveau que cet être naissant était venu lui apporter. Et ensuite,nous reproduisons, nous confirmons un modèle d’être ensemble qui exclut le différent. Nous continuons à construire une société où la personne doit être invisible, insipide pour avoir sa place dans le collectif.

Lumière et Liberté!

Au contraire, offrir à l’enfant l’espace de soutien et de liberté dont il a besoin pour briller, c’est ouvrir des chemins de lumière et c’est réinventer une appartenance dans le respect de la différence, une tribu dans laquelle chacun est à la fois unique et accueilli comme il est.

L'enfant est doué d'une puissance intérieure qui peut nous guider vers un futur plus lumineux.L'éducation ne devrait plus être principalement transmission de connaissances; il faut qu'elle s'oriente dans une nouvelle voie, qu'elle cherche à développer les potentialités humaines.
Maria Montessori

Depuis quand briller fait-il de l’ombre au voisin? En insufflant à nos enfants cette croyance irrationnelle, nous les coïnçons dans un lien social malade, dans la concurrence, la loi du plus fort. Si je grandis, j’écrase l’autre. Si je brille, je lui fais de l’ombre. Si je suis heureux, je fais son malheur… Tu réalises la bêtise de ce que nous transmettons parfois sans y penser? Imagine un instant un monde où chacun développe au maximum ses potentialités, la lumière qu’il porte en lui, et la rayonne tout autour de lui? Où es l’ombre, dans ce tableau?

Imparfait et Lumineux!

Briller, c’est risquer d’être démasqué… Là, tu vois, nous avons à nettoyer une croyance très profondément enracinée, celle de l’obligation d’être parfait. Assortie bien entendue de l’impossibilité d’être parfait – voire même de l’interdiction, attention, être parfait c’est orgueilleux!  Celle-là va nous donner du fil à retordre, car comme nous le dit bien la sagesse populaire, « la perfection n’est pas de ce monde, mais il faut y tendre… »

Accepter l'Aventure!

Si je brille, on va me regarder, et si on me regarde, horreur, on va découvrir que je ne suis pas parfait! Et alors? Qui a dit que lumière et imperfection étaient incompatibles? Être un mélange d’ombre et de lumière, être en changement, en chemin, en processus d’illumination, en quoi cela implique-t-il que je doive renoncer à être, à briller? Protéger mon image, mon identité? Est-ce la cacher, l’enfermer? Ou au contraire la mettre sur la table, l’ouvrir, qu’elle éclaire et reçoive à son tour la lumière des voisines?

Et enfin, renoncer à briller pour ne pas tomber, pas se tromper, pas se blesser ne te garantira pas la sécurité. Ni à toi, ni à ton enfant. Nous sommes des êtres finis. Il y a un début et une fin à notre vie. Et entre les deux, des tas de circonstances que nous ne contrôlons pas. Accepter ça, c’est commencer à vivre, à respirer. À vivre aujourd’hui, ici et maintenant. À donner le meilleur de nous-mêmes, à briller.

Permettre à ton enfant de briller, c’est vrai, c’est aussi lui permettre de tomber, de se tromper. Ça fait partie de l’aventure! Et l’aventure, pour vivre, on en a besoin, au moins autant que de sécurité!

Pour terminer, j’aimerais te raconter une anecdote. Ce matin, je pensais à tout ça, à la lumière, au trésor unique que nous sommes chacun… Je regarde mon fils, 7 ans, et je lui dis: « Tu es vraiment unique, tu sais! ». Il éclate de rire:  » Évidemment maman, je suis unique, comme tout le monde! »

Comments

  1. Marion, les-enfants-avenir.com

    Magnifique article, merci !
    Les émotions, vaste sujet. Pas toujours facil de les exprimer et d’être entendu. La fierté est prise pour de l’orgueil, la colère pour de l’hystérie…
    C’est tellement ancré au fond de nous, que même en ayant conscience de ce problème, on ne peut parfois pas s’empêcher de prendre les choses, les mots, la lumière, de la mauvaise manière !

    1. Jo

      Merci à toi Marion pour ton retour! Tu as bien raison, toutes ces croyances sont bien ancrées en nous… Pourtant, je suis en train de découvrir de plus en plus à quel point nous avons le pouvoir de les nettoyer, de les changer! Et aussi, à quel point changer nous-mêmes impacte tout le système – tellement plus qu’essayer de changer les autres! C’est le combe!

Add A Comment