Découvrons la préhistoire : Le paléolithique

Après avoir raconté la Grande Histoire de l’apparition de l’homme, nous voilà partis, petits et grands, à la découverte de l’histoire de l’évolution de l’homme.

Dans la pédagogie Montessori, on aborde les grandes leçons dès 6 ans, et pendant toutes les années primaires. Chez nous, on les aborde par imprégnation dès le sein maternel 😉 , et dans la liberté, jusqu’à l’âge adulte. En l’occurrence, la préhistoire est au programme du CE1D que l’une de nos grandes passera cette année ; elle profite donc aussi de cette exploration multi-âges, qui est un aspect essentiel de notre pédagogie d’apprentissage en famille.

Cette année, nous avons eu la chance de participer à une journée d’activités au Musée des Sciences Naturelles de Bruxelles. C’était super ! Cela nous a permis de revoir toute l’histoire de l’évolution de la vie sur Terre, dans la belle galerie de l’évolution, et d’enchaîner tout naturellement avec l’évolution de l’homme. Magnifique transition entre nos deux grandes histoires, la visite de ces deux expositions permanentes vaut vraiment la peine. Nous avons choisi d’y aller en train; le Musée des Sciences Naturelles est juste à côté de la gare du Luxembourg.

Nous avons enchaîné avec une « grande journée paléolithique » avec nos amis de l’école à la maison et nos cousins.

 

La journée a commencé sur le palier, devant la ligne du temps de la préhistoire et le panneau des besoins fondamentaux de l’homme.

Nous avons d’abord contemplé ensemble la ligne du temps, les périodes de la préhistoire, leur longueur respective. Nous avons observé les lignées homo successives, leur apparition et disparition. Nous avons vu les changements climatiques, les glaciations. Puis nous avons contemplé des aquarelles représentant les hommes préhistoriques à différentes époques, et des photos d’outils, de foyers, d’habitats, de sépultures…

Nous nous sommes alors tournés vers le panneau des besoins de l’homme, et nous avons dialogué sur ce que nous y découvrions en lien avec la ligne du temps. Comment vivaient les hommes du paléolithique ? Comment répondaient-ils à leurs besoins fondamentaux ?

Après ce temps d’échange, nous avons commencé notre journée d’hommes du paléolithique, logiquement, par la recherche de nourriture : une séance de chasse et de cueillette dans le jardin !

Nous avons ensuite partagé le repas, constitué de fleurs, d’herbes aromatiques, de jeunes pousses de pissenlit et de roquette, de poisson et de viande crus (sushis et carpaccio ;)), et même de sauterelles et de vers ! Un régal !!!

Après le repas, nous nous sommes rassemblés pour parler ensemble d’un besoin que nous ressentons tous, et que les hommes du paléolithique partageaient avec nous : le besoin du beau. J’ai montré aux enfants des peintures, sculptures, bijoux du paléolithique, et nous avons décidé de nous mettre à l’ouvrage. Les enfants pouvaient participer à trois ateliers, animés chacun par une maman : un atelier parures (colliers composés d’éléments trouvés dans la nature), un atelier modelage et sculpture en terre, et un atelier peintures pariétales (avec argile verte, rouge, jaune et blanche et charbon de bois) dans la grotte de carton confectionnée pour l’occasion. Quelle joie ! Les enfants se sont surpassés, ils ont créé des œuvres magnifiques. La grotte, en particulier, a eu un succès fou !

Voilà pour la grande journée paléolithique…

Nous avons ensuite eu la joie de découvrir les plantes comestibles de chez nous avec une guide nature qui nous a accompagnés en promenade-cueillette.

Nous avons ramené à la maison des brassées de fleurs de sureau, et nous avons préparé et dégusté de délicieux beignets !

Pour continuer notre exploration, nous sommes allés passer ensemble une extraordinaire journée au Préhistomuseum, à Flémalle.  C’était magique !

Nous sommes d’abord descendus dans la grotte. Il y faisait tout noir, et nous avons mis des casques munis d’une petite lampe frontale pour explorer dans l’obscurité. Le bonheur !

Ensuite, nous avons découvert, avec une archéologue passionnée et passionnante, des tas d’objets des hommes du paléolithique.

Nous avons appris comment faire du feu avec du silex, de la pyrite et de l’amadou. C’était extraordinaire !

Après avoir pique-niqué et joué dans la plaine de jeux préhistorique, nous avons passé l’après-midi à chasser au propulseur et à la sagaie.

Quelle belle journée d’archéologie expérimentale ! Nous reviendrons très certainement une autre année, pour explorer cette fois l’époque néolithique. Ce musée est vraiment une réussite, nous vous le conseillons chaleureusement !

À côté de ces journées exceptionnelles, nous nous sommes plongés dans le paléolithique à travers nos lectures, quelques films documentaires, et beaucoup de créations libres en terre, peinture, dessin.

Les enfants ont beaucoup aimé aussi faire des fouilles archéologiques au marteau et burin avec le matériel acheté au Préhistomuseum.

Ils en ont déterré un squelette d’ours des cavernes et un squelette d’homme préhistorique. Cela nous a permis de comparer les deux, et de découvrir ensemble à quel point nous étions structurellement proches des ours ! Un chouette petit rappel de la classification animale !

Au fur et à mesure de nos découvertes, nous avons complété ensemble la partie « paléolithique » de la ligne du temps avec des illustrations découpées dans des revues et catalogues de musées dénichés dans le rayon « à vendre » de la bibliothèque, et à la librairie d’occasion « Pêle-mêle ». Le résultat est superbe, et nous coûte beaucoup moins cher que de faire des photocopies couleurs.

Nous étions prêts à continuer l’histoire de l’aventure de l’homme, avec le néolithique !

 

Save

Save

Comments

  1. sonja

    Bonjour,
    merci bcp pour ce compte-rendu!
    Pourriez-vous me dire où trouver les aquarelles que vous avez utilisées pour votre frise?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Sonja

    1. Jo

      Bonjour Sonja,
      J’ai acheté ces belles aquarelles au CRELAM, à Rennes, lors de ma formation il y a dix ans! J’espère que vous les y trouverez encore … Sinon, c’est peut-être le moment de vous lancer et de créer vous-mêmes votre livre des grandes histoires, avec vos propres illustrations 😉 Si le défi vous tente, contactez-moi! Bonne continuation dans tous les cas, dans la découverte et l’émerveillement! Jo

Add A Comment